Découvrir

Activités loisirs

Bouffée d'art

Saveurs & Savoir-faire

Séjourner

Pratique

Frédéric GARRIVIER - Restaurant L'apostrophe

Talentueux et créatifs, Catherine et Frédéric Garrivier ont été choisis par les plus grands pour débuter leur carrière : Troisgros, Bocuse... Ils décident de voler de leurs propres ailes, en ouvrant en 2009 leur restaurant à Paray le Monial. C’est dans cet univers cosy et raffiné que la gastronomie et le « savoir recevoir » à la française prennent tout leur sens. Grâce à ce jeune couple pour qui la famille, la générosité et le partage sont des valeurs de premier ordre.

  • Dsc 0037

Son héritage roannais, ses armes lyonnaises

Après un apprentissage à l'Auberge Costelloise au Coteau, étoilée Michelin, Frédéric Garrivier entre dans la Maison Troisgros, comme commis. Vient Lyon : après avoir été cuisinier à l'hôtel du gouverneur, il rentre chez Paul Bocuse, à la très prestigieuse auberge de Collonges. Il restera marqué par l'exigence d'un travail méticuleux et perfectionniste, et par un monument : " Monsieur Paul ", homme de talent, d'humanité et de conviction.

La Maison Troisgros

Sept ans chez Troisgros façonneront son identité de chef. Il apprendra de Pierre puis Michel, qui sauront apprécier son travail et lui confier des responsabilités. Frédéric évolue au sein de la Maison, jusqu'à devenir chef de cuisine au Central à Roanne. Il y rencontrera son épouse Catherine, qui a suivi la même formation, mais en salle. Prise par Michel Troisgros, elle fait ses preuves par son caractère posé, et sa polyvalence. " Une femme au milieu des hommes, ça limite les conflits,... et les noms d'oiseaux !" précise-t-elle en riant.
Frédéric et Catherine en garderont un souvenir exceptionnel : la valeur du travail, une équipe solide et soudée. " Chaque jour, chaque sauce que je fais, je pense à cette période. A cette ambiance, à cette entraide, et aux paroles justes de mes chefs".

  • Dsc 0038

Leur univers à Paray le Monial

Passé le cap de la trentaine, et après une parenthèse en Alsace, Frédéric et Catherine aspirent à une vie plus posée pour leur famille, et décident d'ouvrir leur restaurant à Paray-le-Monial. Ils recherchent un lieu dans le Charolais, à la jonction de leurs racines : Mâcon et Roanne. Mais Paray-le-Monial ne s'est pas imposé de lui-même. C'était pour eux une ville de passage, dont ils ne connaissaient que la partie industrielle. Quand la prospection s'est faite plus sérieuse, et qu'ils ont franchi la voie verte, ils ont été happés par le cœur historique de cette ville. Le choix était fait.
Ils se façonnent un restaurant à leur image, charmant, douillet, et une cuisine raffinée qui rencontre dès l'ouverture un vrai succès auprès du public.

Sa vision de la cuisine

Marqué par les convictions de " Monsieur Paul ", Frédéric voit sa cuisine est avant tout un moment de partage. " Cuisiner pour les autres, c'est comme les recevoir à la maison : on donne le meilleur de soi pour des gens qu'on aime. C'est
une valeur forte que l'on doit défendre ", précise Frédéric. Pour Catherine et Frédéric, rallier les gens autour de leur cuisine est leur objectif. Et quand ils reçoivent une grande famille qui se retrouve autour d'un bon repas, le
challenge est remporté !

  • Copie de copie de dsc 0045

Quête de la Madeleine de Proust

Frédéric propose cuisine moderne qui replace le produit de base au centre de ses créations. Du légume du potager, à la viande, il prend cœur à valoriser les produits du terroir avec l'objectif de transmettre le plaisir de cuisiner des choses simples. Sans fioriture et en allant à l'essentiel. " Nous sommes tous construits avec des souvenirs d'enfance et de cuisines de nos aïeux qui priorisaient les produits de base.... on a tous besoin de notre base, de nos racines ! ". Son challenge, remettre au gout du jour des légumes désuets et en démontrer les saveurs. Pari réussi !

Ce qu’il vous recommande

Créatif dans l'âme, Frédéric change régulièrement sa carte. Mais s'il devait nommer un plat comme signature, ce serait sa cassolette de cuisses de grenouilles, toujours présente. Au-delà de la finesse du plat, c'est l'âme enfantine que Frédéric retient : " Je m'amuse à contempler les gens à dégustent les grenouilles. Ils ont le regard brillant, ils les mangent lentement, font durer le plaisir, comme si c'était leur trésor à eux. Pour nous, ce plaisir est une belle récompense ! "

S’ils avaient des lieux à vous conseiller

- la Basilique de Paray-le-Monial : " un joyau de l'art roman !! "
- la Voie Verte : " incontournable pour une balade en famille le long du canal ! "

Restaurant L'apostrophe

69 Avenue Charles de Gaulle
71600 PARAY-LE-MONIAL

03 85 25 45 07 http://www.restaurantlapostrophe.fr/

Paray-le-Monial et environs

Plus d'infos ?
Contactez-nous

Frédéric GARRIVIER
Un conseil ?

"Faites confiances aux produits simples et de base, ce sont nos racines !"

Nous suivre

Facebook Twitter YouTube

le charolais-brionnais
est candidat
au patrimoine
mondial de l'unesco

je donne mon soutien
déjà
12 251
Pays Charolais Brionnais - Tourisme & Loisirs
8 offices de tourisme :

Charolles et environsChauffailles et environsDigoin et environsGueugnon et environsLa Clayette et environsParay-le-Monial et environsTerritoires Bourbon-Lancy et Issy-l'EvêqueTerritoires de Marcigny-Semur-en-Brionnais

Offices de Tourisme de France Ville d'Art et d'Histoire
Bourgogne Saône et Loire Vous en voulez plus ? Découvrez notre région !
Vous êtes conquis ?

Venez faire votre vie
en Charolais-Brionnais

Bourgogne Conseil régional L'Europe s'engage en Bourgogne Bourgogne gouvernement Union Européen

Pays Charolais-Brionnais (Pôle d'Equilibre Territorial et Rural)
7 rue des Champs Seigneur - 71600 PARAY LE MONIAL - Téléphone 03 85 25 96 36 - Fax -